Erasmus +

 

 

La Charte  Erasmus+ a pour objectif de permettre aux étudiants et au personnel de l’école d’effectuer une période d’études, de formation ou de stage à l’étranger afin de développer leurs compétences linguistiques et professionnelles, de favoriser l’employabilité sur le marché national, européen et international et d’échanger les bonnes pratiques entre institutions.

Ces financements constituent une véritable opportunité pour lancer une dynamique d’ouverture européenne au niveau de l’ensemble de notre établissement.

Nous sommes le premier établissement agricole de Poitou Charentes titulaire de cette charte et nous venons de signer une nouvelle Charte pour 2014-2020.

L’ouverture sur le monde représente des enjeux importants pour les formations techniques, mais aussi pour la formation à la citoyenneté.
Notre organisation pédagogique, l’organisation de nos travaux pratiques , notre expertise dans des domaines professionnels intéressent nos interlocuteurs.
Les échanges avec des partenaires étrangers tant au niveau d’établissements de formation, que d’entreprises ou des collectivités favorisent les échanges de personnels et d’étudiants.

Les personnes référentes sont le directeur, le directeur-adjoint, le directeur de l’atelier technologique, le directeur du Centre de Formation d’Apprentis, l’enseignante de langues.

L’établissement ne fait partie des établissements retenues par notre ministère de tutelle pour expérimenter la mise en place la semestrialisation et la reconnaissance du transfert des crédits ECTS pour ses étudiants. Nous appliquerons ces mesures dès qu’elles seront généralisées à nos formations. Toutefois un étudiant étranger qui suit l’intégralité de la formation BTSA bénéficie de 120 crédits ECTS, s’il souhaite poursuivre son cursus dans son pays. Dans le cadre d’accueil d’étudiants étrangers, nous pourrons mettre en place avec l’établissement d’origine un contrat d’études et délivrer un relevé de notes indiquant le nombre de crédits obtenus. Le lien sur le site sera mis en place dès que le Ministère de l’Agriculture aura généralisé la reconnaissance du transfert des crédits ECTS.

Les formations n’étant pas organisées par semestre , un contrat d’études pourra être rédigé de manière individualisée en s’appuyant sur les modules techniques des BTS dispensées en formation à temps plein, par apprentissage ou pour les stagiaires adultes. L’enseignement est assuré en français, certains modules de Génie Alimentaire peuvent toutefois être assurés en anglais. Les fiches descriptives des BTS sont accessibles sur le site.

Le choix des partenaires est défini dans le champ professionnel des industries agroalimentaires et particulièrement dans les secteurs des céréales et le secteur laitier. L’établissement s’appuie également sur les réseaux géographiques du Ministère de l’Agriculture.

Dans le cadre de ses activités internationales, l’ENILIA-ENSMIC assure également l’accueil :
– d’étudiants étrangers sur des stages pouvant durer 6 mois,
– de professeurs pour les aider à mettre en œuvre des enseignements identiques dans leur pays, soit dans le cadre de projet court, soit dans le cadre de projet de développement,
– de salariés d’entreprises dans le cadre de la mise en route de nouveaux produits, de construction d’usine, d’installation d’entreprises françaises à l’étranger.

Les personnels ont la possibilité de bénéficier d’un accompagnement au Centre de Ressources pour un parcours individuel en autoformation, de faire appel à un organisme de formation extérieur ou de suivre une formation CRDP en elearning.
Pour les mobilités entrantes, la mission de mentor sera dédié selon les cas :
– au correspondant coop inter
– à un enseignant technique
Pour les mobilités sortantes, la mission de mentor sera dédié selon les cas :
– au coordinateur de filière
– à un enseignant de langue

Dans chaque cas, seront suivies les démarches administratives (visa, assurances, conventions…), les modalités matérielles (transport, hébergement), les relais favorisant l’intégration (référent de l’organisme partenaire, tuteur en entreprise).
Dans le contexte actuel, les mobilités sortantes sont constituées de mobilités individuelles pour des périodes de stage en milieu professionnel. L’établissement s’engage à fournir un supplément au diplôme pour les étudiants et un accompagnement personnalisé pour la rédaction du rapport de stage.

Pour les mobilités entrantes, un plan d’évaluation sera joint au contrat d’études et un relevé de notes sera établi indiquant la note obtenue et les crédits ECTS accordés.
L’établissement informe la communauté éducative de la possibilité d’effectuer une mobilité. Il intègre cette mobilité dans le plan de formation local de l’établissement et de l’agent. Il prend en charge les frais de mission non financés par les programmes internationaux. Les mobilités seront prises en compte pour favoriser l’évolution de carrière de l’agent. Selon les cas, une médiatisation interne ou externe pourra être effectuée.
L’établissement fait la promotion des actions de mobilités possible dans le cadre du programme, il informe le personnel et les étudiants des partenariats mis en place afin que chaque membre de la communauté éducative ait la possibilité de s’inscrire dans une action internationale, il. informe de l’importance de ces actions pour la reconnaissance de l’établissement à l’international, mais aussi de la valorisation dans le cursus des étudiants de leur stage à l’étranger, les actions du personnel seront intégrés dans leurs missions.

L’ENILIA-ENSMIC propose des parcours de formation temps plein, par alternance en apprentissage et en formation continue pour adultes.

Cet établissement entièrement dédié aux métiers des industries agroalimentaires offre également aux entreprises des prestations techniques et analytiques performantes. Un atelier technologique constitué d’un hall céréalier, d’un moulin pilote unique en France, d’un hall laitier, d’un hall plats cuisinés et d’un laboratoire d’analyse sensorielle.

Le département Recherche appliquée – Expérimentation – Développement est réparti en quatre sous-activités :
– La conduite de projet industriel dans le cadre de la Licence Professionnelle
– L’assistance technique : secteur des transformateurs fermiers et artisans
– Le développement industriel
– L’ évaluation sensorielle

Le pôle agroalimentaire de Surgères est reconnu pour ses compétences. Depuis longtemps l’ENILIA-ENSMIC est impliquée dans des relations internationales en vue d’actions de formation ou d’échanges technologiques en vue d’accompagner l’installation d’outils pédagogiques, industriels, artisanaux, fermiers, de soutenir la formation des formateurs. A ce titre, il est contacté par l’intermédiaire des réseaux du Ministère de l’Agriculture (Roumanie, Brésil, Chili), ou directement, soit par des centres de formation à l’étranger, soit par des entreprises, ou des collectivités pour bénéficier de notre expérience dans le secteur pédagogique, ou d’appui technologique.

Les projets de coopération se développent essentiellement dans les domaines suivants :
-transformation des céréales, meunerie, panification, boulangerie, biscuiterie, pâtes feuilletées
-transformation du lait, traitement du lait, produits laitiers, beurre, fromages
-transformation des produites de la mer, fumaison, conserves, plats cuisinés
-analyses biotechnologiques, organoleptiques, sensorielles, physico-chimiques, microbiologiques
-suivi de la qualité, agrément sanitaire pour la communauté européenne

Ces projets peuvent se présenter sous la forme d’action des types suivants :

⇒Accueil d’élèves, étudiants, apprentis, stagiaires pour des cursus de formation diplômante de 1 à 2 ans, selon le niveau et les besoins du candidat, du CAPA au BTS
⇒Accueil de stagiaires individuels ou en groupes, avec hébergement et restauration, pour des cursus qualifiants de quelques jours à plusieurs semaines, selon un programme négocié pour répondre aux attentes des stagiaires (dispositifs ERASMUS, COMMENIUS ou GRUNTVIG).
⇒Missions d’expertise, de formation ou d’appui technique à l’étranger comme par exemple :
•mission de formation de formateurs (Algérie)
•mission d’appui technique à la création de centres de formation (exemple : Kirghistan)
•mission d’expertise technique pour développer un process technologique innovant en partenariat avec les équipementiers industriels (exemple : Tunisie )
•mission d’appui auprès des instances institutionnelles pour développer des micro-projets structurants dans le pays d’accueil (exemple : mini laiterie au Sénégal)
⇒Voyages d’étude des étudiants de l’établissement pour découvrir les technologies des autres pays (Québec, Portugal, Allemagne, Irlande).
⇒Stages à l’étranger des élèves et étudiants durant 1 à 4 mois au cours de leur cursus de formation : Belgique, Irlande, Argentine, Chili.

L’établissement se doit de répondre aux cinq missions définies par notre Ministère :
– Formation générale, technologique et professionnelle initiale et continue
– Animation et développement du territoire
– Insertion scolaire, sociale et professionnelle des jeunes et des adultes
– Développement, expérimentation, recherche
– Coopération internationale

Depuis longtemps l’ENILIA-ENSMIC est impliquée dans des relations internationales par des actions de formation ou d’échanges technologiques en vue d’accompagner l’installation d’outils pédagogiques, industriels, artisanaux, fermiers, de soutenir la formation des formateurs. Actuellement les mobilités de nos étudiants s’effectuent essentiellement dans le cadre de stage en milieu professionnel ; nous escomptons augmenter leur nombre afin d’augmenter leurs compétences et ainsi favoriser leur insertion dans le monde professionnel tant au niveau national qu’au niveau européen.

Nous avons établi des contacts avec d’autres pays, (Irlande notamment), demandeurs de stagiaires pour leurs entreprises, car les compétences de nos étudiants correspondent à leurs besoins de qualification. Il nous faut donc transformer ces contacts individuels en une convention bi-parties avec une structure territoriale ou professionnelle représentative. Nous effectuons régulièrement un échange avec l’école de meunerie de Braunschweig en Allemagne, et le centre de formation Bulher en Suisse. Avec l’ENSMIC, ces établissements représentent les trois pôles de formation de meunerie en Europe. Cette collaboration favorise des mobilités collectives avec des échanges de pratiques tant pour les étudiants que pour les enseignants et formateurs des différentes écoles.

L’accueil de stagiaires individuels, l’appui à la mise en place de centres de formations similaires, les missions d’expertise technologique ou d’appui technique permettent de faire le lien avec nos actions de recherche, d’augmenter les niveaux de qualification de nos partenaires, mais également de nos personnels qui s’impliquent dans ces actions. Nous répondons en cela à l’objectif de mobilités, à l’augmentation des niveaux, à la qualité de notre enseignement supérieur.

Nous escomptons développer, grâce à la reconnaissance qu’apportera ce programme, les mobilités de nos personnels pour enrichir nos pratiques pédagogiques, éducatives, et professionnelles. Nous souhaitons transformer nos relations individuelles ou opportunistes en conventions d’échanges durables de manière à ce que notre politique de coopération internationale favorise l’accompagnement des étudiants entrants et sortants, permettent de mieux intégrer la dimension internationale dans nos formations, renforce nos partenariats et permettent ainsi une modification des pratiques d’enseignement., dans un souci d’amélioration de la qualité.